print
 

Plan logement du Gouvernement

Plan logement du Gouvernement : "derrière la grande simplification coups bas sur le logement social à tous les étages".

Le Gouvernement vient d’annoncer officiellement après plusieurs semaines d’approximations son "plan logement". Malgré les alertes des associations, des bailleurs et notamment du courrier de Stéphane Troussel au Ministre de la cohésion des territoires Jacques Mézard, le Gouvernement s’entête à faire peser sans compensation réelle sur le logement social, 1,5 milliard d’euros de diminution du budget des APL. Le modèle du logement social est sacrifié, plaçant les bailleurs dans une équation financière impossible, les empêchant de rénover et de construire de nouveaux logements, d’entretenir leur parc et de mettre en œuvre les programmes de renouvellement urbain. Ce sont les conditions d’habitation des locataires du logement social qui sont sacrifiés par ce gouvernement.

Le maintien des dispositifs d’exonération fiscale de type « Pinel » ou encore l’arrivée d’une nouvelle exonération sur le foncier démontrent clairement que le Gouvernement entend faire payer au logement social l’attractivité des offres et les bénéfices des promoteurs. Les étudiants et les plus précaires vont être placés dans une situation d’insécurité dans l’accès au logement avec l’arrivée du bail mobilité de 1 à 10 mois, au bénéfice des propriétaires qui pourront louer sur Airbnb l’été leur logement.

Ce qui marque enfin ce Plan logement, c’est l’absence totale de proposition en faveur d’un rééquilibrage entre les territoires dans l’effort de construction. L’égalité et la mixité sociales sont sacrifiées sur l’autel du laisser-faire, les ghettos de riches pourront continuer de prospérer et la Seine-Saint-Denis peut attendre longtemps que les Maires de l’Ouest de la région Ile-de-France respectent la loi SRU.

Ce gouvernement joue aux apprentis sorciers avec un secteur fragile et complexe, essentiel pour l’activité économique notamment des entreprises du bâtiment.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


Dans  Espace presse

Hébergement : le Département expérimente des solutions alternatives à l’hôtel

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, lancera vendredi matin une expérimentation de solutions alternatives pour l’hébergement d’urgence des publics qui relèvent de la compétence départementale : notamment les mères isolées, avec des enfants de moins de 3ans qui se retrouvent souvent à l’hôtel, sans qu’un véritable accompagnement social soit mis en place.


La Seine-Saint-Denis relève les Défis pour l’emploi !

Les 16 et 17 Novembre, le Conseil Départemental se mobilise pour l’emploi, la formation et la découverte des métiers du numérique, aux côtés de l’État et des entreprises de la Seine-Saint-Denis au Campus des Métiers de Bobigny.


Marche silencieuse pour Aïcha

Marche en hommage aux femmes victimes de violences en Seine-Saint-Denis ce jeudi 10 novembre à 18h, du 13 rue Voltaire à Montreuil, jusqu’à l’Hôtel de Ville.


Le Département obtient des engagements pour le Parc forestier de la Poudrerie

Le Président du Conseil départemental, Stéphane Troussel s’est rendu mardi 8 novembre 2016 avec Belaïde Bedreddine, Vice-président en charge de l’écologie urbaine à la réunion organisée par l’État sur l’avenir du Parc forestier de la Poudrerie.


Fermeture symbolique du parc de la Poudrerie, l’Etat et la Région doivent s’engager maintenant !

Depuis 2 ans maintenant, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental alerte l’État et la Région sur le risque de fermeture du Parc forestier de la Poudrerie.


Défi Handicap : une réponse pour chacun

Jeudi 20 octobre 2016, l’assemblée départementale réunie en séance a adopté le rapport "Défi Handicap", présenté par Magalie Thibault, Vice présidente en charge de l’autonomie des personnes âgées et handicapées.


La Seine-Saint-Denis au cœur de la République numérique

E-inclusion, formation, maintien de la connexion pour tous : la Seine-Saint-Denis au cœur de la République numérique : vendredi 21 octobre à partir de 11h45


1ere rencontres IN SEINE-SAINT-DENIS

Le mardi 18 octobre à 17h00 dans les nouveaux locaux de l’agence BETC à Pantin, Stéphane Troussel ouvrira les 1ere rencontres des ambassadeurs du IN SEINE-SAINT-DENIS.


"Prévention des conduites à risques : Madame Pécresse doit assumer ses choix rétrogrades !"

Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, "Madame Pécresse doit assumer ses choix rétrogrades !"


Paris 2024 et la Seine-Saint-Denis mobilisés pour saisir toutes les opportunités économiques de la candidature

Etienne Thobois, Directeur général de Paris 2024, Stéphane Troussel et Patrick Braouezec rencontraient à l’invitation de ce dernier à Plaine Commune hier le Service Brésilien d’Appui aux Micro et Petites Entreprises (SEBRAE) en présence d’une trentaine de tête de réseaux économiques du territoire.

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | ... | 280